Descriptif des Conférences

 

Voici quelques Descriptifs de Conférences

Histoire de l’opéra : naissance(s) et métamorphose du genre lyrique


Né au XVIIe siècle en Italie, l’opéra est incontestablement le genre musical qui inspira les plus grands maîtres de l’histoire de la musique. Une brève présentation illustrée musicalement de l’opera buffa et de l’opera seria en Italie, de la tragédie lyrique et du Grand opéra en France, ou encore du romantische Oper et du drame lyrique en Allemagne confrontera les différentes esthétiques et ambitions du genre durant trois siècles.


 

Les grandes voix


Grâce à une présentation d’un panorama des diverses typologies vocales, cette conférence brosse un tableau chronologique des multiples catégories de tessitures s’étendant du castrat au baryton Martin dans la nation du bel canto, mais également du haute-contre au ténor héroïque dans le pays du Roi-Soleil. Les grandes vedettes de la scène lyrique – de Farinelli à Callas – illustreront cette communication.

 


Le piano virtuose : un Pari(s) romantique


Supplantant le clavecin au XIXe siècle, le piano s’impose comme « l’instrument-roi ». Dès 1830, rebaptisée Pianopolis par la classe bourgeoise, la capitale française est le lieu où les pianistes se livrent corps et âme à de véritables duels. Liszt, Chopin, Mendelssohn rivaliseront d’inventivité afin de s’attirer les faveurs du Tout-Paris. Sous l’impulsion de pédagogues promouvant l’essor de la virtuosité, les instrumentistes créent de diaboliques machines de torture pour les doigts à découvrir…


 

Le duo d’amour sur la scène


L’expression du sentiment amoureux sur la scène de l’opéra est l’émotion qui a suscité le plus de créativité musicale. Traité avec sobriété et austérité par les compositeurs de l’époque baroque ou alors avec épanchement et emphase durant l’ère romantique, le duo d’amour adopte différentes facettes à découvrir… De Monteverdi à Verdi ou de Rameau à Gounod, l’amour se présente sous toutes ses formes à l’opéra.


 

L’âge d’or de la symphonie – les grands génies autrichiens : Haydn, Mozart et Beethoven


Ce genre musical a principalement inspiré les compositeurs du XVIIIe siècle. Des premières esquisses baroques chez Bach aux grandes fresques musicales romantiques de plus d’une heure chez Mahler , la symphonie a connu ses grandes heures grâce à la trilogie viennoise : Haydn, Mozart et Beethoven. Cette conférence présentera les compositeurs qui ont su faire de la symphonie, l’étendard du classicisme.


La sonate dans toutes ses formes


Genre de la « musique absolue » par excellence, la sonate s’est progressivement développée pour culminer au XVIIIe siècle. Si les compositeurs de triade viennoise (Haydn, Mozart et Beethoven) ont su forger par une structure équilibrée – la forme sonate – celle-ci résulte d’une lente évolution à travers l’histoire de la musique. Cette conférence montre la métamorphose des coupes binaires des premières sonates baroques (Corelli ou Scarlatti) aux grandes fresques romantiques cycliques (Liszt ou Franck).


Transcrire la nature en musique


Dès la période baroque, les musiciens s’inspirèrent de la nature et tentèrent de l’imiter : les célèbres concertos de Vivaldi témoignent parfaitement de l’engouement pour cette thématique. Plus tard, à l’ère classique, les compositeurs écrivirent une musique soucieuse de respecter le modèle naturel, mais c’est véritablement à l’époque romantique que les musiciens figurèrent au mieux la simplicité de la nature par de complexes pages pianistiques, lyriques ou symphoniques. Cette conférence est particulièrement adaptée au jeune public ; une occasion de (re)découvrir des petites/grandes œuvres musicales...


 

Mais également :

La musique française de Louis XIV à Louis XVI

L’évolution de l’orchestre du XVIIe siècle au XXe siècle

L’humour en musique

Histoire de la musique de film



Quelques compositeurs...


Francis Poulenc : un compositeur « classique » du XXe siècle


Au lendemain de la Première Guerre mondiale, un nouveau genre musical voit le jour, d’abord en France, puis dans toute l’Europe. Après les excès des tourments romantiques, certains compositeurs réinventent un nouveau langage musical fondé sur une harmonie moderne acclimatant des procédés d’écriture datant de l’ère baroque, voire classique : le néoclassicisme.

Cette conférence présente les œuvres de Francis Poulenc s’inscrivant dans ce courant musical.


Verdi : l’homme de tous les théâtres


Homme de toutes les scènes, Verdi fut sans doute le compositeur le plus polyvalent du XIXe siècle. Présent dans le milieu politique comme dans le monde musical, sa vie connut moult rebondissements entraînant une métamorphose de son style musical. Si ses premiers opéras s’inscrivent davantage dans l’héritage des compositeurs italiens de la première ère romantique (Rossini ou Bellini), son style de maturité témoigne d’une évolution sensible de nouvel art vocal cher à Richard Wagner, le drame lyrique. Cette conférence peint les différentes esthétiques du compositeur italien.


L’anniversaire de la naissance de Wagner


Jean-Philippe Rameau, la lumière des Lumières


À l’occasion des 250 ans de la mort du compositeur de la cour de Louis XV, cette conférence présente le musicien le plus important du Siècle des Lumières. Auteur de nombreux opéras, dont Les Indes galantes (1735) ou encore Platée (1745), il fut également un des théoriciens les plus remarquables du XVIIIe siècle.


Giacomo Meyerbeer, le Roi du Grand opéra sous Louis-Philippe



Bien que chaque Parisien connaisse la station de métro Auber, la rue Meyerbeer ou encore la rue Halévy dans le quartier de l’Opéra Garnier, peu sont capables de citer un opéra de ces compositeurs. Ces trois figures incontournables de l’opéra français se sont principalement illustrés dans un genre lyrique, le plus noble, qui connut un large succès de Louis-Philippe à Napoléon III : le Grand opéra historique.


Christoph Willibald Gluck, la Révolution musicale